Nous sommes le 26 juin… Mon accouchement ne devrait plus tarder… J’ai l’impression que le temps s’est arrêté depuis plusieurs jours… Bébé me met à l’épreuve, je dois être patiente…

Tout s’est accéléré le 19 mai lors de mon rendez-vous avec la sage-femme de la maternité. Après m’avoir examiné, la sage-femme m’a dit : « Bon, il va falloir rester calme pendant 2 semaines, car, votre col est déjà ouvert à 1 doigt… Ensuite vous pourrez recommencer à bouger 24h/24 comme vous le faite aujourd’hui, bébé pourra venir quand il veut ! ».
Ce jour-là je suis sortie de la maternité en me disant : « Oh mon dieu… Je vais bientôt être maman ! »

Ce jour-là j’ai réalisé que la date d’accouchement n’était plus très loin… Et que je rencontrerai bientôt mon petit prince…

Je me suis calmée pendant 2 semaines pour être certaine que mon baby boy n’arriverai pas trop tôt puis j’ai repris ma petite vie active…

Le 15 juin, c’était mon rendez-vous du 9ème mois… Cette fois-ci, la sage-femme m’a annoncé que mon col était réduit de 50% et ouvert à 2 doigts… « Vous n’irez certainement pas à terme ! » m’a-t-elle dit…
Ça tombait bien, car depuis 15 jours, au fond de moi, je n’attendais qu’une seule chose… L’arrivée de mon petit prince… Plus moyen de me concentrer sur quoi que ce soit… Depuis 15 jours, mon esprit vagabondait en permanence en pensant à bébé…

Mais voilà, nous sommes le 26 juin, et bébé d’amour est toujours bien au chaud dans mon ventre…
Ces derniers jours avant l’accouchement sont les jours les plus longs de ma vie 🙂
Je suis heureuse et en pleine forme, mais je suis dans l’attente… Dans l’attente du moindre signe de ta venue mon baby boy !

Alors, bien sûr… J’ai tout essayé pour l’aider à venir mon petit trésor 🙂 🙂
Et aujourd’hui, je viens partager avec toi tous les remèdes de grands-mères que j’ai testés !

L’homéopathie

Les sages-femmes, qui m’ont accompagné pour les cours de préparation à l’accouchement, m’ont prescrit un traitement homéopathique pour favoriser et préparer l’accouchement.

Depuis mes 37sa, je prends donc 5 granules le matin et 5 granules le soir du mélange suivant :

  • Caulophyllum TH – 5CH : Contribue à la dilatation du col et régule les contractions des parois utérines, rendant ainsi plus supportables les douleurs ressenties.
  • Actaea Racemosa – 9CH : Contribue à la réduction des troubles qui accompagnent l’état de gestation ainsi que les contractions singulières en fin de période de grossesse. Actaea Racemosa aide également à préparer davantage son accouchement si il est pris régulièrement quelques semaines avant l’accouchement.
  • Gelsemium – 9CH : Contribue à réguler et optimiser le travail s’il s’avère que l’utérus perd ses facultés contractiles. Il permettrait aussi de diminuer la durée du travail de manière significative s’il est pris dès la perte des eaux ou l’apparition des premières contractions.

 

Le sport et la marche

Sportive avant ma grossesse (Running, VTT et natation), j’ai pratiqué à partir du deuxième trimestre, et sous les conseils de ma sage-femme et de ma gynécologue, l’aquabiking, 2 à 3 fois par semaine. J’ai continué jusqu’à mes 38sa.

Depuis deux semaines, j’ai remplacé l’aquabiking par une marche rapide de 4km tous les jours.
La marche permet de garder la forme, de favoriser la descente de bébé, et de le garder appuyé sur le col.

Pendant la marche, je sens bien que bébé appuie sur le bas de mon ventre… Par contre, j’ai beau marcher et marcher… Bébé est toujours super haut 🙂

Rouler en voiture

Pendant la grossesse, on te dit souvent de ne pas faire de longs trajets en voiture afin d’éviter un éventuel accouchement prématuré. Mais après 37sa, plus de problème, tu peux y aller !

En voiture, lorsque l’on conduit, bébé est plus à l’étroit et donc plus près du col de l’utérus. La pression sur le col peut favoriser le déclenchement de l’accouchement.

J’essaie de rouler en voiture un petit peu tous les jours 🙂

Le ménage

Au même titre que la marche… Il est conseillé aux femmes en fin de grossesse de faire du ménage pour rester active ! Et éviter de rester allongée dans leur canapé…

Mais tout le monde vous dira que, si vous avez envie de faire du ménage, alors c’est un signe ! Votre accouchement approche !! 🙂

De mon côté, j’ai lavé entièrement la maison du sol au plafond. J’ai fait les vitres. Et j’ai nettoyé nos deux voitures à fond également… (Ça, c’était la semaine passée… 🙂 )

Faire des câlins à son partenaire

Aussi appelé déclenchement à l’Italienne, faire des câlins à son partenaire permettrait de favoriser l’accouchement pour deux raisons :

  • L’orgasme et le bien-être permettraient de libérer de l’ocytocine, responsable de l’ouverture du col de l’utérus.
  • Les spermatozoïdes, quant à eux, favoriseraient la libération de la prostaglandine, responsable de la réduction du col de l’utérus

Les produits naturels

La tisane de framboisier

La tisane de framboisier est réputée pour déclencher le travail. Il est recommandé d’en boire 3 par jour.
Elle serait également dotée d’un agent chimique ayant la propriété de détendre l’utérus ce qui facilitera le passage de bébé lors de l’accouchement.

Pour ma part, j’en bois environ 1 ou 2 par jour depuis mes 37sa.

Manger épicé

Manger des plats très épicés favoriserait le déclenchement de contractions ! On peut tester les plats au curry par exemple…

Pour ma part, j’ai essayé… Aucune contraction 🙂 Par contre, vive les remontées acides toute la nuit 🙂 🙂

Le Schweppes

Mais le vrai Schweppes hein ! Pas du Schweppes agrumes !
Remède de grands-mères donné par une de mes amies !!!!!
Je n’ai pas trouvé d’études à ce sujet mais… J’ai quand même testé cette semaine 🙂 🙂

A défaut d’avoir une véritable action sur le déclenchement de l’accouchement… C’est bon 🙂 🙂

Le ballon

Mon beau père m’a offert un ballon de sport pour Noël !
Depuis deux semaines, je l’utilise le soir en regardant la télé.
Faire des bonds sur un ballon favoriserait la descente de bébé et préparerait notre corps pour l’accouchement.

L’utilisation régulière du ballon me fait beaucoup de bien aux hanches. Donc je continue de façon assidue !

J’utiliserais aussi ce ballon lors de la phase de prétravail !

Monter et descendre les escaliers

Lorsque l’on monte et descend les escaliers, la pression sur le col de l’utérus est plus forte !

Pour ma part, comme j’oublie souvent quelque chose en bas ou en haut… Je monte et descends les escaliers plusieurs fois dans la journée 🙂

En bref !

Je pense que tu as pu le constater… Sur moi, ces différents remèdes n’auront pas favorisé le déclenchement de l’accouchement avant terme ! 🙂 🙂

Par contre je suis convaincue qu’ils auront participé à mon bien-être de femme enceinte : Je suis en pleine forme. Je suis à quelques jours de l’accouchement et je marche encore 4km par jour. Je bouge toute la journée et je me sens bien ! Je ne dors plus beaucoup la nuit, mais je reste en forme.

Et j’espère qu’à défaut de déclencher l’accouchement, mon activité au quotidien et les plantes prises ce dernier mois participeront au bon déroulement de mon accouchement.

A retenir : Il est important de continuer à bouger en fin de grossesse (quand on le peut bien sûr…). Rester active contribue à notre bien-être, à la préparation de notre corps pour l’accouchement, à la régularisation de la prise de poids du dernier mois et la réduction des petits maux de fin de grossesse comme l’oedeme, la rétention d’eau…
A retenir 2 : Bébé viendra quand il l’aura décidé et puis c’est tout ! 🙂 🙂

Et vous ? Vous en avez testé des remèdes de grands-mères pour favoriser le déclenchement de l’accouchement ?

Qu’avez-vous testé ? Qu’en avez-vous pensé ? Cela a-t-il marché sur vous ?

Je serai ravie d’échanger avec toi sur ce sujet ! Alors n’hésite pas à laisser ton petit mot !